Pays d'Astré

GO
  • Le lignon
Vous êtes ici : Qui sommes-nous ?  |  Le roman "L'Astree" d'Honoré d'Urfé  |  "L'Astrée"  |  Le roman "L'Astree" d'Honoré d'Urfé
page précédente

Le roman "L'Astree" d'Honoré d'Urfé

page suivante

Souvent qualifié de « roman des romans », c’est une oeuvre monumentale à plus d'un titre.

5 parties, 60 livres, 5 399 pages, 40 histoires mêlées autour de centaines de personnages, "l'Astrée" rassemble de multiples aventures, combats guerriers ou amoureux, dissertations, méditations, lettres et poèmes.

Traduit dans la plupart des langues européennes (fait rare à l'époque), "L'Astrée" était lu dans toutes les cours d'Europe, jusqu'à St Petersbourg.

Aujourd'hui encore, il est étudié dans le monde entier.

 

« L'Astrée », roman-pays

Notre Pays d'Astrée est le cadre principal de l'oeuvre d' Honoré d'Urfé, qui vécut une enfance heureuse et studieuse au château de la Bâtie d'Urfé, à St Etienne le Molard. En effet, les nombreuses intrigues et aventures du roman interviennent pour une bonne part en Forez, dans le bassin du Lignon. Ainsi, la plupart des lieux et itinéraires précisément décrits dans le roman sont aujourd'hui encore parfaitement identifiables. En un mot, le Pays d'Astrée, théâtre des actions du roman, ne demande qu'à s'animer de nouveau.

« L'Astrée », roman d'Amour

L'oeuvre tire son nom d'une des histoires racontées par l'auteur, celle du couple Astrée et Céladon. Ce dernier est tellement épris des perfections de la bergère Astrée, que la haine de leurs parents respectifs ne peut l'empêcher de se perdre entièrement en elle. Après maints péripéties et travestissements, les amours contrariées d'Astrée et Céladon pourront connaître un heureux dénouement, grâce à la pureté de leur sentiment.

Le sens de « L'Astrée »

Toutes ces histoires, souvent plaisantes, sont prétexte à la réflexion sur l'amour, l'entente entre les hommes, la tolérance, la constance, la croyance en un dieu unique, la justice, la paix & L'histoire d'Astrée et Céladon offre aux lecteurs un modèle de « l'honeste amitié », de l'amour parfait entre deux êtres, dans une contrée idyllique propice aux sentiments et à une vie paisible, qui s'inscrit dans la lignée des grands mythes européens de l'amour courtois, de Tristan et Iseult à Roméo et Juliette.
"L'Astrée" est aussi un roman de chevalerie où la recherche de la paix est essentielle, de même que dans les mythes de la quête du Graal, des Chevaliers de la Table Ronde et du Roi Arthur.

"L'Astrée" porte également une réflexion morale sur l'honneur et la justice.
Et ce n'est pas un hasard si Honoré d'Urfé a donné à son roman et à son personnage, à la fois le nom d'une étoile et celui d'une figure de la mythologie grecque, symbole de la justice (Astrée est la fille de Jupiter et de Thémis, déesse de la justice), dont on attend le retour pour restaurer l'Âge d'Or. En ce sens, "L'Astrée" détient un sens initiatique fort avec une recherche de l'idéal suprême de l'homme sur terre.
Ainsi, Honoré d'Urfé, en faisant une synthèse très personnelle de ces grands mythes fondateurs européens : la célébration pastorale, l'Amour courtois, la quête du Graal, le mythe de l’Arcadie, a fait de son oeuvre un de nos rares romans de dimension européenne.

De plus, sa recherche d'une certaine éthique, sa réflexion sur la paix et la justice en font une oeuvre toujours contemporaine.

Communauté de communes du Pays d'Astrée - Service Tourisme 17 rue de Roanne BP 1
42130 BOEN
Tél.  04 77 97 72 48  /  Fax.  04 77 97 72 49 nous écrire
Centre culturel de Goutelas Château de Goutelas
Reigneux
Tél.  04 77 97 35 42 nous écrire


Projet cofinance par l’Union Europeenne. L’Europe s’engage avec le Fonds europeen de developpement regional