Pays d'Astré

GO
  • Le lignon
Vous êtes ici : Que faisons-nous ?  |  Tourisme et culture  |  Les Chemins de l'Astrée  |  L'Astrée  |  L'Astrée
portrait d'Honoré d'Urfé

« L'Astrée", c'est avant tout un roman pastoral écrit par Honoré d'Urfé (1567-1625) au début du XVIIe siècle.

Honoré d’Urfé

Forézien par son père (Jacques d’Urfé) et savoisien par sa mère (Renée  de Savoie), il fut formé au prestigieux collège jésuite de Tournon (1576-1585).

Fidèle compagnon d’armes de Charles Emmanuel de Savoie, duc de Nemours, gouverneur du Lyonnais,  ligueur convaincu, il fut emprisonné à Feurs puis à Montbrison où il rédigea ses « Epitres morales ».

Il a résidé à la Bâtie d’Urfé, à Chateaumorand, à Virieu le Grand, en Bugey, où il écrivit « La Savoysiade » et en partie «L’Astrée».

Ami de François de Sales, il fonda, avec ce dernier et Antoine Favre l’Académie d’Annecy (Académie Florimontane).

Il séjourna à Chambéry, à Thônes.

Ses obsèques eurent lieu à Turin. Sans doute est-il inhumé sur les bords du Lignon

Une édition originale de L'Astrée - La Diana

« L’Astrée »

Souvent qualifié de « roman des romans », c’est une oeuvre monumentale à plus d'un titre.

5 parties, 60 livres, 5 399 pages, 40 histoires mêlées autour de centaines de personnages, "l'Astrée" rassemble de multiples aventures, combats guerriers ou amoureux, dissertations, méditations, lettres et poèmes.

Traduit dans la plupart des langues européennes (fait rare à l'époque), "L'Astrée" était lu dans toutes les cours d'Europe, jusqu'à St Petersbourg.

Aujourd'hui encore, il est étudié dans le monde entier.

 

« L'Astrée », roman-pays

Notre Pays d'Astrée est le cadre principal de l'oeuvre d' Honoré d'Urfé, qui vécut une enfance heureuse et studieuse au château de la Bâtie d'Urfé, à St Etienne le Molard. En effet, les nombreuses intrigues et aventures du roman interviennent pour une bonne part en Forez, dans le bassin du Lignon. Ainsi, la plupart des lieux et itinéraires précisément décrits dans le roman sont aujourd'hui encore parfaitement identifiables. En un mot, le Pays d'Astrée, théâtre des actions du roman, ne demande qu'à s'animer de nouveau.

 

« L'Astrée », roman d'Amour

L'oeuvre tire son nom d'une des histoires racontées par l'auteur, celle du couple Astrée et Céladon. Ce dernier est tellement épris des perfections de la bergère Astrée, que la haine de leurs parents respectifs ne peut l'empêcher de se perdre entièrement en elle. Après maints péripéties et travestissements, les amours contrariées d'Astrée et Céladon pourront connaître un heureux dénouement, grâce à la pureté de leur sentiment.

Le sens de « L'Astrée »

Toutes ces histoires, souvent plaisantes, sont prétexte à la réflexion sur l'amour, l'entente entre les hommes, la tolérance, la constance, la croyance en un dieu unique, la justice, la paix & L'histoire d'Astrée et Céladon offre aux lecteurs un modèle de « l'honeste amitié », de l'amour parfait entre deux êtres, dans une contrée idyllique propice aux sentiments et à une vie paisible, qui s'inscrit dans la lignée des grands mythes européens de l'amour courtois, de Tristan et Iseult à Roméo et Juliette.
"L'Astrée" est aussi un roman de chevalerie où la recherche de la paix est essentielle, de même que dans les mythes de la quête du Graal, des Chevaliers de la Table Ronde et du Roi Arthur.

"L'Astrée" porte également une réflexion morale sur l'honneur et la justice.
Et ce n'est pas un hasard si Honoré d'Urfé a donné à son roman et à son personnage, à la fois le nom d'une étoile et celui d'une figure de la mythologie grecque, symbole de la justice (Astrée est la fille de Jupiter et de Thémis, déesse de la justice), dont on attend le retour pour restaurer l'Âge d'Or. En ce sens, "L'Astrée" détient un sens initiatique fort avec une recherche de l'idéal suprême de l'homme sur terre.
Ainsi, Honoré d'Urfé, en faisant une synthèse très personnelle de ces grands mythes fondateurs européens : la célébration pastorale, l'Amour courtois, la quête du Graal, le mythe de l’Arcadie, a fait de son oeuvre un de nos rares romans de dimension européenne.

De plus, sa recherche d'une certaine éthique, sa réflexion sur la paix et la justice en font une oeuvre toujours contemporaine.

Tapisserie à La Bâtie d'Urfé

Un résumé de l’intrigue

"Auprès de l'ancienne ville de Lyon, du côté du soleil couchant, il y a un pays nommé Forez qui en sa petitesse contient ce qui est de plus rare au reste des Gaules..."

Honoré d'Urfé, issu d'une illustre famille forézienne, commence L'Astrée par cet hommage au lieu de son enfance. Publié entre 1607 et 1627, ce premier grand roman français et européen, conte les amours d'Astrée et de Céladon :

Au Vème siècle, dans le pays de Forez où règne depuis sa citadelle de Marcilly la reine Amasis, vivent en paix bergers et bergères, au bord du Lignon.Céladon et Astrée s'aiment malgré la querelle qui oppose leurs familles. Cependant, Astrée croyant Céladon infidèle, le bannit. Céladon se jette dans le Lignon. Il échappe à la mort. Il est recueilli par les nymphes au Palais d'Isoure dont il devient le prisonnier. Secouru par le sage Adamas, il vit quelque temps caché au bord du Lignon du côté de la Bouteresse, puis au château de Goutelas, demeure d'Adamas. Il retrouvera Astrée auprès de la Fontaine de la Vérité d'amour, au terme de péripéties qui sont autant d'épreuves et d'étapes sur le cheminement vers l'amour véritable.

 

A cette intrigue se mêlent une quarantaine d'autres histoires.

293 personnages animent les 5399 pages de cette œuvre monumentale.

Roman d'amour, de chevalerie, roman pastoral, initiatique et symbolique,

L'Astrée fut lue dans l'Europe entière au XVIIème et XVIIIème siècles

Centre culturel de Goutelas Château de Goutelas
Reigneux
Tél.  04 77 97 35 42 nous écrire
Valérie DEVEAUX Animatrice Communauté de communes du Pays d'Astrée
17 rue de Roanne - BP1 - 42130 BOEN SUR LIGNON
Tél.  04 77 97 79 02  /  Fax.  04 77 97 72 49 nous écrire
Office du tourisme du Pays d'Astrée 17 place de l'hôtel de ville
42130 BOEN SUR LIGNON
Tél.  04 77 24 01 28  /  Fax.  04 77 24 05 22 nous écrire


Projet cofinance par l’Union Europeenne. L’Europe s’engage avec le Fonds europeen de developpement regional