Pays d'Astré

GO
  • Le lignon
Vous êtes ici : Que faisons-nous ?  |  Tourisme et culture  |  Les Chemins de l'Astrée  |  Les Chemins de l'Astrée  |  Les Chemins de l'Astrée
page précédente

Les Chemins de l'Astrée

page suivante

En aménageant Les Chemins de L’Astrée, la Communauté de communes du Pays d’Astrée veut redonner vie à une œuvre littéraire (dont elle a tiré son nom), ouvrir au monde son pays et ses paysages, inscrire le Forez dans l’Europe culturelle. Il s’agit de faire connaître et apprécier le Forez à travers l’œuvre d’Honoré d’Urfé (1567-1625) et d’utiliser le potentiel touristique et culturel comme un levier possible de développement économique, donnant des moyens de vivre et travailler au pays.

Il s’agit de rendre visible aux yeux de tous le roman de « L’Astrée ». Comment peut-on rendre le patrimoine culturel visible ? En créant un parcours appelé « Les Chemins de l’Astrée » qui reliera par des chemins bien identifiés les différents sites du roman, les sites réels comme les sites imaginaires. Tout au long de ce parcours, chacun pourra rêver devant la réalité des paysages à cette histoire d’amour universelle, chacun pourra retrouver les messages de « L’Astrée », l’Amour, le Bonheur, la Paix, la Justice. Ces chemins, qui suivent le fil du roman, mettent aussi en valeur les richesses du patrimoine forézien et les spécificités du terroir : vignobles, étangs, bois de pins, artisanat, paysages volcaniques. Des points sont aménagés pour la lecture et la réflexion. Ici, des textes de « L’Astrée » sont gravés sur des bornes de pierre, là des pupitres contiennent des explications sur le paysage ou une dimension particulière de l’œuvre d’Honoré d’Urfé.

Au travers de ce paysage culturel, les « Chemins de l’Astrée » associent paysage réel et paysage littéraire. Les Chemins de L'Astrée sont balisés et jalonnés par des bornes et des pupitres dont la lecture invite à un triple cheminement : champêtre, romanesque et symbolique. Ces trois niveaux de lecture et de compréhension font la richesse de L'Astrée.

 

Les premiers chemins

En 2004, le premier chemin aménagé a été celui de Bélizar à Marcoux au départ du château de Goutelas, demeure du druide Adamas dans L’Astrée. Sur les pas de Céladon-Alexis, partez à la découverte d’un des plus anciens volcans de l’Europe de l’Ouest « le Montaubourg », d’un vignoble vieux de 2000 ans…

Depuis 2005, les aménagements sur sites se poursuivent avec la pose de nouvelles balises et de nouveaux pupitres d’information en-cours ou à venir.

Le chemin de Céladon a été créé à St Etienne le Molard, au Grand Pré, notre parcelle à côté de la Bâtie d’Urfé). Ici se mêlent la vie d’Honoré d’Urfé et son roman : Honoré d’Urfé a  16 ans lorsqu’il s’éprend de Diane, épouse de frère aîné, saigneur de la Bâtie. C’est le souvenir de cet amour qu’il transpose dans L’Astrée. Le grand pré est par excellence le lieu de l’amour et de la poésie.

Le  chemin d’Amasis au départ du vieux Bourg à Marcilly le Châtel autour du château Ste Ste Anne. Une promenade au travers des vignes, et autour du château dressé sur son pic volcanique, fait revivre des légendes anciennes, des traces de l’histoire récente, et l’épopée romanesque du siège de Marcilly racontée dans L’Astrée.

Le chemin de Cléontine à Montverdun propose un thème de parcours original, celui du regard et se veut accessible le plus possible aux personnes porteuses d’un handicap. L’oracle de Cléontine vous permettra d’avoir une réponse aux questions que vous pourrez vous poser en parcourant le site casadéen du Prieuré de Montverdun

Centre culturel de Goutelas Château de Goutelas
Reigneux
Tél.  04 77 97 35 42 nous écrire
Valérie DEVEAUX Animatrice Communauté de communes du Pays d'Astrée
17 rue de Roanne - BP1 - 42130 BOEN SUR LIGNON
Tél.  04 77 97 79 02  /  Fax.  04 77 97 72 49 nous écrire
Office du tourisme du Pays d'Astrée 17 place de l'hôtel de ville
42130 BOEN SUR LIGNON
Tél.  04 77 24 01 28  /  Fax.  04 77 24 05 22 nous écrire


Projet cofinance par l’Union Europeenne. L’Europe s’engage avec le Fonds europeen de developpement regional